Yéti

Bouhouhou… L’abominable homme des neiges approche… Voici venir le Yéti ! Voici venir un drôle de personnage flirtant entre mythe et réalité. Est-ce une simple légende, un homme hors du commun ou bien une sorte de créature gigantesque à mi-chemin entre l’homme et l’animal ?

Le mythe fondateur semble se situer sur les pentes de l’Himalaya , entre Népal, Inde et Tibet. Des lieux où les monstres de toutes sortes font partie du quotidien, dans la religion, dans les contes et récits fabuleux, dans les traditions orales. A défaut de preuves irréfutables, les scientifiques le considèrent comme un être de fiction. « Yéti » est un mot tibétain qui signifie quelque chose comme « ours des rochers ».

Il faudra attendre 1921 et les récits d’un explorateur anglais, Charles Howard-Bury, pour qu’apparaisse l’expression banale de nos jours d’« abominable homme des neiges ». Il relatait ainsi le cri d’effroi des sherpas à la vue de traces dans la neige. Il semble que les toutes premières mentions du Yéti soient bien plus anciennes puisqu’elles remonteraient au 4e siècle avant Jésus-Christ, dans le poème « Rama et Sita ». Depuis, les techniques ont évolué et des photographies ont été prises de traces suspectes dans la neige sans toutefois qu’officiellement personne n’ait jamais approché le yéti de près.

En 1986 toutefois le célèbre alpiniste Reinhold Messner l’aurait aperçu à proximité d’un village. Il a qualifié la bête en question d’ours bleu du Tibet. Il est passionnant de noter que l’existence de créatures comparables est rapportée tout autour du monde. Aux Etat-Unis, les Amérindiens parlent du Big-foot, au Canada du Sasquatch, en Australie du Yowie, dans le Caucase de l’Almasty,… Plus près de nous, on parle même du Basajaun, au pays basque .

D’autres l’auraient vu du côté de la Provence. Il y en a tant d’autres ! C’est bien sur leurs traces que se sont lancés les membres de la Société de Cryptozoologie. La Crytozoologie, ce sont toutes ces créatures bizarroïdes qui voguent entre phantasmes et peurs ancestrales, histoire de se donner de délicieux frissons en dehors de tout danger. On compte à leur actif les recherches sur Nessie, par exemple.

En étant plus sérieux, ces chercheurs regroupent tous les témoignages possibles, visuels ou non, portant sur des animaux de grande taille non connus ni répertoriés de nos jours. Ils étudient également mythes et légendes, en essayant de leur trouver des résonances dans la réalité. Parmi les trouvailles que l’on peut porter à leur actif : la découverte officielle de l’okapi, du gorille des montagnes ou bien du panda géant, animaux que d’aucuns considéraient comme des êtres fabuleux, au sens premier du terme.

Pour revenir au yéti, les chercheurs ont fait effectuer récemment des tests ADN sur des poils qui pourraient lui appartenir. Et, surprise, les poils en question proviendraient d’un ours tout à fait inconnu à ce jour des scientifiques. Mais personne ne l’a encore réellement vu. De là à dire que le Yéti joue l’Arlésienne

Vous aimerez également

A propos de l'auteur contact