Tarzan

« Oh-ih-ooooooooooh ! » Quelle femme n’a pas rêvé de s’appeler Jane et d’être emportée dans les bras musclés et bronzés du beau Tarzan ? Rêve d’exotisme torride quand tu nous tiens ! En réalité Tarzan n’a jamais existé. Bouhou !…

Son créateur est le romancier américain Edgar Rice Burroughs , né en 1875 dans l’Illinois et mort en 1950 à Los Angeles. L’écrivain s’est inspiré de plusieurs sources à la fois littéraires et réelles. Il existe depuis toujours des enfants sauvages. Ce sont des enfants abandonnés, livrés à eux-mêmes dans le milieu naturel. Heureusement, il s’agit de faits rarissimes et voguant entre mythe et réalité.

On aurait découvert par exemple en France, au 18e siècle, une fillette capturée qui vivait dans les bois de Champagne, ou encore ces enfants-ours du 17e siècle signalés en Pologne, Lituanie ou encore Biélorussie. Tarzan, lui, est plutôt du genre Robinson Crusoé, ou Mowgli dans le Livre de la jungle. Pour certains, il s’agit d’un personnage jungien dans le sens où il renvoie aux archétypes et notamment à l’archétype de l’homme primitif. Bref, on n’en apprend pas plus sur Tarzan. Il faut dire que son papa a réalisé un coup de génie en créant ce personnage hors normes.

Le roman paraît en 1912 sous le nom de Tarzan seigneur de la jungle. Vingt-six volumes font partie de la série originale des aventures du seigneur des signes. Le succès est immense. La bande dessinée puis le cinéma s’en emparent à tel point que la fiction devient presque réalité. Le Tarzan de Burroughs est un fils d’aristocrates anglais. A la suite d’une mutinerie, le couple et l’enfant se retrouvent abandonnés dans la jungle. A la mort de ses parents, il est adopté et élevé par un groupe de grands singes. Néanmoins il conserve un contact avec l’humanité grâce aux vestiges laissés par ses parents.

C’est ainsi qu’il apprend par lui-même à parler anglais. L’enfant est intelligent et doué, et l’éducation animale au contact de la nature est un plus indéniable. Devenu adulte, il se révèle donc être une sorte de surhomme. Il rencontre enfin des humains et une jeune femme, Jane Porter, dont il tombe éperdument amoureux. C’est à ses côtés qu’il effectue son retour dans la société anglaise en tant que John Clayton III, lord of Greystoke. Ils ont un fils, Jack, qui va s’enfuir et fasciné par l’histoire de son père, vit à son tour dans la forêt. A parti de là, ses parents repartent vers la jungle, et leurs destins vont de croiser.

Le célèbre film Greystoke, lord of the Apes a été tourné en décors naturels au Cameroun, dans le parc national de Korup . Le château du lord existe vraiment il s’agit de Hatfield House dans le Hertfordshire au Royaume-Uni.

Votre pagne est prêt ?

Vous aimerez également

A propos de l'auteur contact