Nicolas Tesla

Le nom de Nicolas Tesla n’est pas des plus célèbres – du moins pour les non scientifiques – et pourtant ses découvertes sont universellement appliquées de nos jours. Nikola Tesla est né dans l’actuelle Croatie  (appartenant à l’époque à l’empire d’Autriche,  ) en 1856 et est mort en 1943 à New York.

Son enfance est marquée par des dons exceptionnels, il a une mémoire eidétique hors normes, il commence une carrière d’inventeur autodidacte dès ses 17 ans. Il fait une partie de ses études à l’Université Charles de Prague et est un des plus grands spécialistes de l’électricité. Il a déposé quelques 300 brevets et 125 inventions.

C’est lui qui a inventé par exemple les alternateurs, ceux qui ont permis la création des réseaux de distribution d’électricité. Il a également découvert le caractère ondulatoire de l’électromagnétisme. Son nom a d’ailleurs été attribué au système international d’unité pour l’unité d’induction magnétique : le Tesla. En parallèle à ses inventions, il est passionné par la mythologie hindoue et étudie le sanskrit.

Il travaille à Paris pour Edison, part aux Etats-Unis et entre à la Westinghouse . Parmi les plus célèbres inventions que l’on doit à Nicolas Tesla : la transmission par ondes, le radar, les robots télécommandés et le concept d’énergie libre. Ce concept propose l’idée que l’énergie existe dans l’espace même sous deux formes possibles : statique ou cinétique.

La forme cinétique s’avère peu à peu, amenant Tesla à conclure qu’un jour « l’humanité mettra en harmonie ses techniques énergétiques et les grands rouages de la nature ». 1899 le voit faire construire une machinerie exceptionnelle, financée en partie par la Colorado Spring, près du mont Pike.

Cette station expérimentale est surmontée d’un mât de 37 mètres terminé par une boule de cuivre, en forme d’émetteur. Il observe alors que tous les paratonnerres environnants, dans un rayon de 30 kilomètres, sont reliés par des éclairs permanents. Il s’agit pour lui de la preuve incontestable de l’existence des ondes stationnaires, pas considérable dans l’avancement des transmissions d’énergie.

En 1928, il dépose son tout dernier brevet : un modèle d’avion biplan, à atterrissage et décollage verticaux. Une partie de sa famille disparaît lors du génocide des Serbes de Croatie. Il meurt des suites d’un accident de la circulation, seul et ruiné. De longues procédures permettront à son neveu de récupérer dans les années 50 les effets de Nicolas Tesla ainsi que son urne funéraire.

L’ensemble est exposé au Musée qui lui est dédié à Belgrade . Tesla est un chercheur atypique, victime de la jalousie et de l’âpreté au gain de compagnies internationales. Il marque toutefois d’une empreinte exceptionnelle, et révolutionnaire par la modernité de ses concepts, les temps modernes.

Ses découvertes n’ont pas fini d’émerveiller l’humanité .

Vous aimerez également

A propos de l'auteur contact