Napoléon en Egypte

Napoléon Bonaparte est né à Ajaccio, en Corse, en 1769. Il meurt, en exil sur l’île de Sainte-Hélène , en 1821 après avoir eu un destin hors du commun. De sa Corse natale, il a gardé un tempérament fort et tenace, c’est grâce à sa volonté hors normes qu’il devient, en 1804, l’empereur Napoléon Ier.

Après une participation active à la Révolution Française en tant que général des armées révolutionnaires, il prend le pouvoir dès 1799. Il devient Premier Consul en 1802 et entreprend de vastes actions militaires. Parmi ses nombreuses campagnes, il en est une qui marque particulièrement l’époque et qui va influencer profondément la France et l’Europe du 19e siècle, tant au niveau politique que culturel et social. Désormais la mode sera au néo-classicisme et à l’Égypte.

La campagne d’Égypte  prend place de 1798 à 1801. Le but est de s’emparer du pays afin de bloquer la route des Anglais vers la route des Indes. Son originalité réside dans le fait que cette campagne ne se borne pas à son aspect militaire. Une véritable caravane de scientifiques et d’artistes se met en route. Historiens, mathématiciens, chimistes, botanistes, dessinateurs ont pour mission de redécouvrir l’Égypte antique.

Le corps expéditionnaire débarque à Alexandrie en juillet 1798. Napoléon recommande la tolérance religieuse et le respect des coutumes locales. Après la bataille des Pyramides, Napoléon se comporte comme le souverain du pays. Il va jusqu’à se vêtir à l’orientale et célébrer la naissance du Prophète. Il modernise Le Caire et crée un Institut, un musée d’Antiquité, une bibliothèque, un jardin botanique, un observatoire ainsi qu’une ménagerie. Deux journaux sont également initiés.

Il part enfin sur les traces des pharaons, retrouve les vestiges du canal reliant la mer Rouge à la mer Méditerranée. Parallèlement l’expédition scientifique est à pied d’œuvre, travaillant à la création de l’Institut, approfondissant en parallèle sa connaissance de l’Antiquité égyptienne, but de leur présence dans le pays. L’ensemble donne lieu à la parution d’une série ouvrages fondamentaux, Descriptions de l’Égypte, de 1809 à 1821.

C’est au cours de cette expédition qu’est retrouvée la pierre de Rosette qui permet à Jean-François Champollion de déchiffrer enfin les hiéroglyphes. La mode de l’orientalisme pointe son nez. Tout le Premier Empire français, les meubles, la décoration s’inspirent des codes esthétiques égyptiens faisant de l’expédition d’Égypte un des moments phares de l’histoire napoléonienne. L’orientalisme atteint son apogée durant le Second Empire, dans la droite lignée du mouvement initié par Napoléon Bonaparte.

Vous aimerez également

A propos de l'auteur contact