Marco Polo

Avec Marco Polo, on entre de pleins pieds dans la légende, dans l’Orient fabuleux, dans la Chine impériale. Entre mythe et réalité, cet Italien de Venise fascine depuis le 13e siècle. C’est son livre, Le Livre des Merveilles, qui l’a rendu célèbre. Marco Polo est né en 1254 à Venise où il mourut en 1324 .

Issu d’une famille de riches commerçants, il a le voyage et les affaires dans le sang. Son père et son oncle sont déjà allés en Asie dans un but purement commercial et ont rencontré le petit-fils de Gengis Khan, Kubilai Khan, en Chine . Marco est avide du récit de leurs voyages. Il les accompagne donc tout naturellement en 1271, à l’occasion de leur prochain voyage, il a alors 17 ans.

Ils ont un rôle supplémentaire d’ambassadeurs de la chrétienté puisqu’ils ont été chargés par le pape lui-même de messages de sympathie et de négocier un éventuel accord d’entente contre l’Islam. Deux dominicains les accompagnent. Ils empruntent la route de la soie et le voyage dure trois années. Ils sont reçus à la cour mongole et Marco Polo devient peu à peu une sorte d’ambassadeur du grand Khan auprès d’autres pays, comme la Corée, la Birmanie, le Japon appelé alors Cipango…

Marco Polo se verra confier de nombreuses missions par le grand Khan. Il joue un important rôle de conseiller plutôt que d’aventurier, il n’est pas fonctionnaire mais bien l’un des hommes les plus proches de l’empereur. On le retrouve en mission officielle à Ganzhou, puis vers le Yunnan, il réalise même les inspections des finances, il est aussi conseiller militaire, charge étonnante pour un étranger. Outre ses récits de la vie quotidienne, la vie officielle à la Cour, les témoignages de ses propres expériences, Marco Polo retranscrit également les contes et légendes du pays des Mongols. Il en ignore parfois les limites précises avec le monde réel et les deux mondes vont se mélanger dans un récit fabuleux et inspirant.

Ils rentent à Venise en 1295 mais en route Marco Polo est fait prisonnier à l’issue d’une bataille que Venise mène contre Gênes. Il va rester quelque temps dans les geôles génoises, c’est là qu’il dicte son livre. Il se marie en 1299 et passe le reste de sa vie entre des rôles officiels, son commerce et les souvenirs de sa folle aventure en Asie.

Le Devisement du Monde aussi nommé Le Livre des Merveilles de Marco Polo est l’un des livres les plus vendus et les plus lus au monde. Il est inhumé à l’église San Lorenzo à Venise, aux côtés de son père.

A noter, un musée Marco Polo à  Korcula en Croatie, pays fascinant à découvrir d’urgence.

Vous aimerez également

A propos de l'auteur contact