Les Révoltés du Bounty

Qui n’a pas vibré devant le regard bleu profond de Mel Gibson, l’air fier et arrogant de Marlon Brando, tremblé devant les épisodes dramatiques de la mutinerie du HMS Bounty ? Ou bien encore lu et relu l’ouvrage de Jules Verne, Les Révoltés de la Bounty ? Saviez-vous que ces faits ont réellement existé ? Saviez-vous que Fletcher Christian était bien le valeureux capitaine mutiné du trois mâts appartenant à la Royal Navy britannique ?

Le bateau voguait dans les eaux de Pacifique Sud sous le commandement de William Bligh, quand les marins, à bout de nerfs en raison des mauvais traitements et des injustices, décidèrent de se soulever. En fait, après une année de navigation sans problème particulier, l’équipage avait fait escale à Tahiti  où la douceur de la vie avait permis de passer des mois de bonheur auprès des habitants et en particulier des jolies Tahitiennes.

Le départ rendit les choses plus compliquées et le capitaine sévit durement, à tel point que l’équipage épuisé par les brimades et les châtiments, suivit sans peine Fletcher Christian dans son projet de mutinerie. Plus de la moitié d’entre eux se révolta le 28 avril 1789, sachant qu’une mutinerie, à l’époque, était généralement punie de la peine de mort par pendaison. Fletcher laissa la vie sauve au capitaine, il organisa une chaloupe dans laquelle William Bligh prit place avec dix-huit autres marins.

Bligh aborda aux Indes orientales hollandaises. Les mutins revinrent vers Tahiti, et certains s’établirent dans l’île de Pitcairn . En 1790, Bligh est de retour au Royaume-Uni. Après que l’Amirauté eut envoyé un nouveau navire capturer les rebelles, trois furent finalement pendus. Fletcher, suivi par quelques mutins ainsi que par des Tahitiens, s’installa sur Pitcairn. Les difficultés de la vie au quotidien, le caractère excessif des hommes firent qu’en peu de temps il ne resta plus qu’un seul survivant. En 1808, lors de la redécouverte de l’île, John Adams était le seul survivant de l’épopée.

Il est intéressant de noter que de nos jours, l’île de Pitcairn est toujours habitée par les descendants des révoltés du Bounty. Devenus trop nombreux certains se sont également implantés sur l’île de Norfolk . Sur Pitcairn, les descendants en ligne directe des révoltés du Bounty sont très particuliers. C’est intéressant à tel point que les scientifiques se sont penchés sur ce cas. Les marins étaient accompagnés de jeunes femmes tahitiennes dont ils eurent des enfants. Ce sont leurs descendants qui peuplent encore l’île aujourd’hui. Or tous présentent une particularité.

Les descendants des Révoltés du Bounty ont l’un des taux de myopie les plus faibles du monde. De nombreux éléments parlent d’eux-mêmes : les activités en plein air ou non, les facteurs environnementaux, le fait de focaliser sur des objets précis, entre autres. Quoi qu’il en soit, les Révoltés du Bounty sont bien en passe d’entrer une nouvelle fois dans l’histoire !

Une dernière chose, si vous aimez ces grands voiliers, sachez que la réplique de Bounty avait été réalisée pour les besoins du tournage du film avec Marlon Brando en 1962. Malheureusement, elle a coulé en octobre 2012 et figure au nombre des victimes de l’ouragan Sandy. D’autres répliques de vieux gréements existent de par le monde.

Si vous faites partie des amoureux de ces magnifiques bâtiments, ne ratez surtout pas l’Hermione , la reconstitution du navire de Lafayette, sortie des chantiers navals de Rochefort. L’original était contemporain au Bounty. Un petit air des alizées.

Vous aimerez également

A propos de l'auteur contact