Les Cathares

Les tours de Carcassonne  ont inspiré nombre d’artistes. La cité médiévale a servi et sert toujours de décors à une foule de films. Savez-vous que cette superbe ville a été le théâtre d’une histoire tragique ? Non seulement la ville mais aussi toute cette grande région du Sud de la France, connue sous le nom d’Occitanie, ont subi les assauts violents d’une terrible chasse à l’homme contre les Cathares.

Elle va durer pas moins de trois siècles, du 10e au 12e siècle. La France n’existe pas encore et l’heure est aux combats pour la terre, pour le pouvoir, l’Eglise n’en est jamais bien loin. Le petit royaume de France est en quête d’expansion quand apparaît dans le Sud une nouvelle religion qui va être en réalité un prétexte en or pour les ambitieux seigneurs de l’extérieur.

Cette nouvelle religion s’appelle le catharisme. Il est originaire d’Europe centrale et atteint le Midi dès l’an Mil. Il s’implante dans une civilisation occitane lettrée et raffinée. De droit écrit, elle possède sa propre langue, l’occitan, qui est également la langue des troubadours et des premiers romans de la littérature européenne. D’inspiration chrétienne, la religion cathare prônait un retour au fondement même de la foi, loin du luxe et des implications politiques de Rome. Le prétexte était trop beau.

Le pape, le roi de France n’ont vu que des avantages à lancer leurs hommes contre ces rebelles de la foi. Deux croisades furent organisées, l’Inquisition s’en mêla. Béziers , Carcassonne entre autres furent le théâtre d’événements terribles, de massacres aveugles de population, tous âges confondus. Au delà de ces deux villes, une vaste région est concernée. Villages et campagnes payèrent un lourd tribut. Les célèbres châteaux cathares résistèrent tant qu’ils purent.

De nos jours, on peut encore visiter ces impressionnantes ruines : Quéribus , Peyrepertuse , Lastours  entre autres. Ces châteaux ont en commun leur emplacement. Ils sont tous accrochés à flanc de falaise, sur des pitons rocheux inaccessibles. L’ultime place forte à tomber fut le château de Montségur, en 1244. Les derniers Cathares y furent brûlés en un immense bûcher. Les terres des seigneurs du Sud, amis des Cathares, revenaient à ceux du Nord, aux fidèles du roi de France.

Un musée passionnant () raconte cette tragique histoire, à Mazamet . L’implication spirituelle des Cathares ne s’est jamais vraiment éteinte. Plus que la religion chrétienne, ils défendaient une vision holistique de la vie et croyaient en la réincarnation. De nos jours, de nombreuses personnes, sensibilisées à ces thèmes, se rapprochent de ces idées et ne manquent pas de visiter la région en une sorte de pèlerinage. Outre cet aspect spirituel, aller à la rencontre de ces lieux inédits et forts reste une expérience rare.

Les citadelles du vertige s’offrent à vous en Midi-Pyrénées et en Languedoc-Roussillon. Et, si au détour d’un rocher, sur une pente abrupte, vous entendez des hymnes célestes, n’ayez pas peur ! Vous êtes sous la protection des Parfaits.

Vous aimerez également

A propos de l'auteur contact