Calamity Jane

Qui ne connaît pas Calamity Jane ? Martha Jane Canary est née dans les années 1850 et est morte en 1903 à Terry, dans le Dakota du Sud . Elle fut une véritable légende de la Conquête de l’Ouest. Sa vie a été romancée, a servi de support à de nombreuses publicités, a été filmée, a fait l’objet de plus et toujours plus de mythes, d’inventions toutes plus ubuesques les unes que les autres. Une partie de la réalité se trouve dans des lettres qu’elle écrivit à sa propre fille.

Dès 1865, sa famille participe à la conquête de l’Ouest. Jeune adolescente, elle chasse avec les hommes, ses parents décèdent l’un après l’autre et son rôle se masculinise de plus en plus. Elle doit survivre. Elle rejoint le général Custer en tant qu’éclaireuse, elle ne porte plus que des vêtements d’homme et se bat aux côtés des soldats contre les Amérindiens. Elle entre ensuite au service du général Crook.

C’est là qu’elle devient « Calamity Jane », surnom donné par le général à la suite d’une action héroïque durant laquelle elle lui sauva la vie. Elle fait ensuite partie de nombreuses expéditions auprès des militaires. Calamity Jane est la première femme blanche à voyager dans les Black Hills , montagnes sacrées en territoire sioux. Après quelques autres péripéties, elle assure la liaison entre Custer et les Black Hills. Elle devient l’amie d’un proche de Buffalo Bill, Wild Bill Hickok, tué à Deadwood d’une balle dans la tête.

Elle se transforme pour un temps en chasseur de tête et poursuit les bandits dont la tête est mise à prix. Elle est tour à tour convoyeur, cuisinière pour une compagnie de chemins de fer, lingère dans un bordel, infirmière, entre autres activités tout aussi inattendues les unes que les autres. Ses aventures sentimentales sont également épiques et tournent souvent mal.

Elle se marie enfin avec un Texan dont elle a une fille, ils semblent se poser, achètent un hôtel, voyagent mais il finit par la quitter après une vingtaine d’années passées ensemble. Elle refuse de participer au spectacle sur Buffalo Bill mais accepte par la suite de collaborer à plusieurs expositions et spectacles. Sa fin de vie est triste, seule et alcoolique elle termine ses jours dans une maison de pauvres.

Ses amis se retrouvent pour ses funérailles qui sont somptueuses, dernier pied de nez de cette femme hors du commun. Sa tombe se trouve, selon ses dernières volontés, près de celle de Wild Bill Hickok au cimetière du mont Moriah à Deadwood. La ville a conservé la mémoire de ses héros et un musée leur est consacré.

Vous aimerez également

A propos de l'auteur contact